Féminisme, liège et ampoules : parce qu’il n’y a pas que le thé dans la vie !

Ce mois-ci, on parle pub, poisson cru et casseroles. Entre autres.

  • J’ai écouté passionnément La Poudre, le podcast féministe de Lauren Bastide. La journaliste reçoit Pénélope Bagieu, Océane Rose Marie, Leila Slimani et plein d’autres femmes plus ou moins connues mais toujours passionnantes. Avec ses questions pleine de finesse, elle nous fait réfléchir à plein de sujets garantis sans poudre de perlimpinpin !

  • J’ai été terrifié par Les loups à leur porte de Jérémy Fel. Ce roman choral nous plonge dans les arcanes les plus noires de nos âmes. Au début, on a l’impression que c’est un recueil de nouvelles mais petit à petit, tous les chapitres s’entremêlent et c’est assez terrorisant de voir toutes les conséquences que peuvent avoir de toutes petites choses (souvent atroces il faut bien l’avouer). Maintenant, je vais essayer de tout oublier de ce livre avant l’adolescence de mes MiniTeas.

  • Je me suis (enfin) plongée dans Mad Men. Je travaille dans le milieu de la publicité (ou presque) et c’est assez amusant de voir comme certaines choses n’ont pas changé. Heureusement, la place des femmes a quand même évolué et la pub essaie d’être moins sexiste (lisez cet article très intéressant du Temps à ce sujet). C’est en tout cas une plongée assez passionnante dans l’Amérique des années 60. Mais ça ne donne pas vraiment envie d’y vivre ! Vous avez des séries à me recommander ?

Dans Mad Men, ce n’est pas vraiment du thé qu’on boit…

  • J’ai découvert (et adoré) le ceviche. À l’Assemblée Générale de mon boulot, j’ai pu goûter ce poisson cru mariné avec de la mangue et de la grenade. C’était sous forme de bouchées et j’ai du en dévorer une bonne dizaine. Vous avez des bonnes adresses à me recommander pour en déguster ?
  • J’ai rêvé de m’acheter des casseroles Mauviel. Je ne connaissais pas cette marque de plats utilisés par les plus grands chefs mais j’ai eu la chance d’assister à une soirée de présentation où un jeune chef a préparé pour nous de délicieux petits plats. Et je me demande si cela aurait eu la même saveur dans mes casseroles Ikea. Pour parfaire le tout, ces ustensiles sont magnifiques, tous faits en Normandie. J’ai bien envie de me constituer une petite collection (enfin je vais commencer par la mini casserole parce que c’est quand même très cher).
  • J’ai craqué sur les petits objets en liège de Mr and Mrs Cork. C’est le frère d’une de mes meilleures amies qui a lancé cette marque avec un ami. Le concept : du liège ! Et il en met partout : petit nœud à mettre sur un élastique ou un bracelet, coque de téléphone, ceinture, porte monnaie, t-shirt (juste une poche hein, pas tout le vêtement) et même parapluie ! C’est très original et mignon comme tout. J’attends maintenant qu’il crée une tasse en liège !

  • J’ai lu avec gourmandise Les cahiers de Science et Vie et Courrier International. La gastronomie est à la mode dans la presse. Courrier International, fidèle à sa ligne, se penche sur la nourriture à travers le monde. D’où vient ce qui se trouve dans notre assiette et comment se nourrit-on aux quatre coins de la planète ? Dans les Cahiers de Science et Vie, on trouve un grand dossier très complet sur la gastronomie avec des petites anecdotes rigolotes. C’est écrit de manière très simple et j’ai appris plein de choses. Bon le problème, c’est que ce sont des lectures qui donnent faim !

  • J’ai dévoré les petites confitures espagnoles de chez meia.duzia que j’ai achetées à la Foire de Paris. Quand j’ai vu ces petits tubes de toutes les couleurs, je n’ai pu que m’arrêter sur le stand. Et comme ils m’en ont fait goûter et que tout était trop bon, je n’ai pas pu résister à m’acheter ce petit coffret. Framboise-menthe, myrtille-mélisse ou orange-chocolat : le plus dur est de choisir le parfum que l’on met sur ses pancakes.
  • J’ai été une nouvelle fois désespérée par la justesse de la dernière BD d’Emma. Après la charge mentale, la jeune femme dénonce l’attente, ce sentiment bien connu des jeunes parents (malheureusement trop souvent la mère) où on attend désespérément que le conjoint rentre du travail en gérant les enfants. J’ai la chance de ne connaître que rarement cette sensation. Enfin, « la chance »… C’est parce que j’arrive tard chez moi et que mon amoureux ne rentre qu’une demi-heure après moi. Mais il suffit que les MiniTeas soient un peu casse pieds et chouinent parce qu’ils ont faim/sont fatigués/ne trouvent pas leur voiture préférée mais si tu sais la rouge et jaune/veulent un câlin, pour que le moindre texto « y’a un problème de train » ou « je bois juste une bière vite fait avec mes collègues » me rende folle. Le problème que dénonce Emma est que ce sont presque toujours les mères qui doivent aller chercher les enfants le soir. Parce que ça passe mieux de partir tôt si on est une femme. Et ça c’est une vraie injustice ; autant pour les mères qui doivent supporter les tensions du soir que pour les pères qui se prennent des « t’as pris ton après-midi ? » ou « bah elle est pas là ta femme ? » quand ils partent à 5h30 du boulot. Emma fait comme toujours des dessins un peu moches mais tape juste en nous interrogeant sur notre place de parent mais aussi notre sentiment par rapport à notre travail parce que, soyons sérieux, ce dossier super urgent qui doit absolument être fini ce soir parce que le client le réclame peut bien attendre demain matin.

  • Je me suis éclairée gratuitement (ou presque) grâce à Mes Ampoules Gratuites. Grâce à la loi sur la Transition Énergétique, Mes Ampoules Gratuites vous permet d’obtenir cinq ampoules LED gratuites ou à très bas prix (le prix est déterminé selon vos revenus). C’est le moment de changer pour ces ampoules moins énergivores et qui durent très longtemps.

Voilà pour mes jolies découvertes de l’été. Pour ma part, je vais prendre quelques vacances bien méritées donc je ne serais pas très présente par ici. Mais vous pouvez toujours suivre mes folles aventures trépidantes sur Instagram ! En attendant, profitez bien de vos congés ou bon courage pour ceux qui ont déjà repris. Et n’oubliez pas de boire du thé glacé !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4 comments

  1. Riri says:

    Peggy Olson <3
    Je te conseille de suivre les nouvelles aventures de la tellement géniale Elizabeth Moss dans The Handmaid's Tale. C'est flippant, glauque et limite traumatisant mais vraiment bien fichu. Ça m'a fait encore plus d'effet que le bouquin (mais que j'ai lu après, du coup…).
    Sinon pour de belles (et drôles) histoires d'amitiés féminines: Broad City et Insecure.
    Pour des histoires de femmes mais en famille, tu as Better Things.
    Pour des histoires de couples, Catastrophe, c'est cru, sans filtre et surtout très bien écrit. Tout comme Master of None, petit bijou d'émotion, de gourmandise et de réalisme par mon chouchou Aziz Ansari.
    Et il faut vraiment que je mette à La Poudre… quand j'aurais fait de la place dans mon téléphone ^^

    • sarrousse says:

      Hihi, merci pour tous ces conseils. Je me fais ma petite liste.
      Et je ne comprends pas tous ces gens qui n’ont pas de place sur leur téléphone ! 🙂

  2. JessP says:

    Merci pour La Poudre! Je commence doucement à m’intéresser aux podcasts et voilà un sujet et une journaliste qui devraient bien me plaire!
    J’ai découvert le blog d’Emma avec son billet sur la charge mentale, si terriblement juste! Tout comme celui-ci, malheureusement…
    J’ai regardé les premières saisons de MadMen, j’ai lâché une fois passé l’effet découverte de l’époque et du monde de la pub (mais j’ai un faible pour les costumes et en particulier les merveilleuses petites robes) J’adore la série Sherlock et dans un style beaucoup plu léger, mais toujours en lien avec la lecture, on ne se refait pas, j’aime bien aussi Once upon a time.

    • sarrousse says:

      Tu verras La Poudre c’est toujours passionnant ! Lauren Bastide a aussi une émission d’été sur France Inter que tu peux podcaster qui s’appelle Les Savantes.
      J’aime aussi beaucoup Sherlock mais je ne connais pas Once upon a time, je file voir ça. Merci !

Laisser un commentaire