Le consentement expliqué avec une tasse de thé

Je ne sais pas si vous avez vu passer cette courte vidéo de Blue Seat Studios sur le consentement. Je l’avais repérée il y a une semaine grâce au Journal de Montréal. Aujourd’hui, Madmoizelle l’a repris, tous les journaux ont suivi, vous avez donc déjà dû la voir passer.

Mais au cas où, comme elle est quand même très bien faite et que c’est un sujet que je trouve très important, je la partage avec vous.

Bon, pour moi, ça parait assez évident : quand quelqu’un dit non, c’est non ! Mais comme cela ne semble pas très clair pour tout le monde, Blue Seat Studios remet les choses au clair en comparant le consentement sexuel avec une tasse de thé.

Pour résumer, prenons Jean-Michel et Josette. Plusieurs cas de figures s’offrent à eux :

  • Josette boirait bien une tasse de thé. Hop, Jean-Michel lui en prépare et ils boivent leur thé ensemble sans problème.
  • Josette ne sait pas trop si elle a envie de thé ou pas. Elle hésite. Jean-Michel en prépare et, même si les indécises l’énervent beaucoup, il ne la force pas à boire et lui laisse le choix. Ou alors il n’en prépare pas et puis tant pis pour elle.
  • Josette n’a pas envie de thé. Elle préfère le café. Et puis de toute façon, elle n’a pas soif. Alors là, évidemment, Jean-Michel ne lui prépare pas de thé. Ou alors il se prépare son thé pour lui tout seul mais il ne force surtout pas Josette à en boire. Et il ne l’insulte pas non plus parce qu’elle ne veut pas de thé. Chacun fait comme il veut !
  • Oh, et si Jean-Michel a envie de boire un thé avec Josette, mais que d’un coup, il n’a plus trop envie, elle n’a pas le droit de le forcer à finir sa tasse. C’est comme ça, Jean-Michel a le droit de changer d’avis.
  • Et ce n’est pas parce que Jean-Michel et Josette ont déjà bu un thé ensemble qu’ils doivent forcément recommencer. Chacun fait comme il veut, on peut boire du thé ensemble une fois, dix fois ou toute la vie !
  • Une dernière chose très importante : si Jean-Michel a trop picolé et qu’il est inconscient, il n’a vraiment pas envie d’une tasse de thé. Ca ne sert à rien de lui poser la question, il ne l’entendra même pas. Alors ne parlons même pas du fait de le forcer à en boire. Ca serait ridicule, non ?

Tout ça paraît plutôt évident, n’est-ce pas ? Alors pourquoi est-ce que ce n’est pas pareil avec le sexe ?

Pour ceux qui ne parlent pas bien anglais, n’hésitez pas à aller voir la traduction de la vidéo sur le Journal de Montréal (qu’ils sont forts ces Québecois !)

3 comments

  1. Gaëlle says:

    Je n’ai pas pu voir la vidéo mais en tout cas les explications sont très bien faites ! C’est quand même triste de devoir préciser ces choses là…

  2. France says:

    Parfois, il faut redire des évidences, car apparemment le bon sens n’est pas partagé par tout le monde. A montrer aux collégiens et aux vieux schnocks qui se croient tout permis !

Laisser un commentaire